15/08/2013

En Résumé

Chronologie : cliquez ici 

Toute l'histoire : cliquez ici , la suite : cliquez ici

 

En résumé :

Rénovation des anciennes usines Victoria - biscuiterie / chocolatrie - Rue de Neck et Rue des Archers à Koekelberg, Bruxelles, et leur transformation en une centaine de lofts. Un projet des promoteurs hollandais Maarten R. Van Dijk et Carel-E. van Asbeck, via leur société Belgium International Properties (nom commercial : Victorialofts.com) (Architecte : Marc Bouillot).

Deux parties au chantier:

 1. Rénovation de l'ancien bâtiment. Un chantier dont le maître d'oeuvre est la copropriété.

 2. Construction d'un nouveau bâtiment Rue des Archers. Un chantier dont les maîtres d'oeuvre sont Maarten R. Van Dijk et Carel-E. van Asbeck (BIP / Victorialofts.com).

Chantier « rénovation » (maître d’œuvre copropriété) : achevé il y a bien longtemps, sans gros problèmes.

Chantier « nouvelles constructions » (maître d’œuvre BIP/Victorialofts.com) :

 

  • Ce chantier aurait dû être achevé en Novembre 2004 !
  • Infiltrations au niveau des parkings souterrains et, en conséquence, jardins inachevés.
  • Aucune action probante et efficace – c-à-d ayant mené à une quelconque réelle amélioration de la situation - entreprise par le maitre d’œuvre BIP/Victorialofts.com pour achever son chantier (ni même ne fusse que le sécuriser…)
  • Abandon manifeste du chantier, ayant mené un copropriétaire à mettre la BIP/Victorialofts.com en demeure de l’achever, sous menace d’action en justice.
  • Soudain « réveil » de la BIP/Victorialofts.com qui attaque son entrepreneur Kumpen en justice (action au Tribunal de Commerce : vu l’« évanescence » de cette action, on ne peut que s’interroger sur sa réelle finalité : réelle volonté d’achever le chantier ou juste « faire croire » à une prétendue volonté d’achever le chantier ? La suite des évènements fournira la réponse à cette question…).
  • Quelques copropriétaires entreprennent une action en justice contre la BIP/Victorialofts.com (Tribunal de 1er Instance).
  • La BIP/Victorialofts.com se met elle-même en liquidation, abandonnant chantier inachevé, dettes bancaires, dettes fiscales, dettes envers la (les ?) copropriété(s ?), et autre action en justice où elle ne se présente pas elle-même et n’est plus même représentée par ses avocats ! Fuite totale !
  • Lasse, la copropriété décide de faire faire - et de payer - elle-même les travaux de corrections des malfaçons et de finition du chantier inachevé et abandonné (depuis plus de 8 ans) des promoteurs de la BIP/Victorialofts.com.
  • De la sorte, la copropriété est amenée à payer une seconde fois pour ces travaux. Les sommes initialement payées à la BIP/Victorialofts.com par les copropriétaires et qui auraient dû correspondre à la livraison d’un bien totalement et correctement achevé, ont bien été encaissées par la BIP/Victorialofts.com, mais n’ont pas été utilisées pour ce à quoi elles auraient dû être destinées (la livraison du bien achevé) : tout bénéfice pour la BIP/Victorialofts.com. Du point de vue de copropriétaire floué, comment ne pas considérer cela comme une arnaque dans toute sa splendeur !

 

17:29 Écrit par Victoria Lofty dans En résumé ... | Lien permanent | Tags : victorialofts.com, arnaque, loft, en résumé |  Facebook

22/05/2013

Arnaque réussie … on y est !

Chronologie : cliquez ici 

Toute l'histoire : cliquez ici , la suite : cliquez ici

 

Mai 2013 : tel qu’il fut décidé lors de la dernière AG, la copropriété a entrepris de faire faire - et de payer - elle-même les travaux de corrections des malfaçons et de finition du chantier inachevé et abandonné (depuis plus de 8 ans) des promoteurs de la BIP/Victorialofts.com.

Ces travaux ont démarrés ce mardi 21 Mai 2013.

Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com (en liquidation volontaire) n’ont donc plus à se soucier de l’achèvement de leur chantier : arnaque réussie !

Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com (en liquidation volontaire) n’auront donc pas à débourser pour l’achèvement de ce chantier l’argent qui était destiné à cet achèvement, et qui leurs avait pourtant été versé par les acheteurs : le prix d’achat payé par les acheteurs aurait dû correspondre à la livraison d’un bien totalement achevé. Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com ont encaissé l’argent, mais n’ont jamais livré le bien achevé : arnaque réussie !

Les copropriétaires vont ainsi payer une seconde fois pour l’achèvement de ce chantier ! Arnaque réussie ! 

Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com (en liquidation volontaire, rappelons-le) peuvent ainsi tranquillement poursuivre leurs agissements en France, dégagés des crasses abandonnées en Belgique que constituent leur chantier inachevé, dettes bancaires/fiscale/envers la (les ?) copropriété(s ?) et autres actions en justice !  

Du point de vue de copropriétaire : arnaque dans toute sa splendeur ! Du grand art !

bruxelles,victoria,immobilier,immo,brussel,loft,real estate,lofts,bip,belgian international properties,victorialofts.com,arnaque

30/03/2013

Arnaque... en passe de réussir

Chronologie : cliquez ici 

Toute l'histoire : cliquez ici , la suite : cliquez ici

 

Mars 2013 : lors de l’assemblée générale de la copropriété, il fut voté l’achèvement du chantier inachevé et abandonné de la BIP/Victorialoft.com, par et au frais des copropriétaires !

Ceci en conséquence de la disparition (la fuite diront certains) des promoteurs de la BIP/Victorialofts.com (en liquidation volontaire) qui, rappelons-le, nous imposent leur chantier inachevé depuis plus de 8 ans, et ne sont plus même ni présents, ni représentés dans le cadre de l’action en justice entreprise à leurs encontre.

Il est à noter que, lorsqu’ils ont acheté leurs lofts et parkings, les acheteurs (futurs copropriétaires) ont payé à la BIP/Victorialofts.com la totalité du prix demandé, donc y inclus leurs contributions aux travaux des parkings et jardins.

Dans la mesure où les parkings n’ont jamais été – correctement – achevés, et le jardin au-dessus de ces parkings jamais réalisé, on ne peut que raisonnablement conclure que les promoteurs de la BIP/Victorialoft.com n’ont pas payé la totalité du coût de ces travaux à leur entrepreneur général et à leur entrepreneur de jardin.

Ce qui mène à la situation où :

  1. Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com ont encaissé la totalité de l’argent, mais ne l’ont, selon toute vraisemblance, pas totalement dépensé (du moins pas pour ce à quoi il était destiné, à savoir la livraison de parkings et jardin totalement achevés).
  2. Les promoteurs de la BIP/Victorialofts.com ont « dégagé », « fuit » avec le pognon !
  3. Les copropriétaires vont devoir payer une seconde fois pour achever ces travaux au niveau des parkings et jardin !

Si, du point de vue de copropriétaire, ceci ne peut être qualifier d'arnaque caractérisée, je ne sais pas quelle autre dénomination utiliser ! 

bruxelles,victoria,immobilier,immo,brussel,loft,real estate,lofts,bip,belgian international properties,victorialofts.com,arnaque

Ps. Ceci sous réserve que du côté du liquidateur, il n’y ai pas de moyens financiers issus des « restes » de la BIP/Victorialofts.com en liquidation, moyens financiers qui pourraient être alloués au remboursement de ces travaux par le liquidateur à la copropriété, et que le liquidateur accepte ce remboursement. Mais au vu de la situation, cela semble être de l’ordre de la business-fiction.